Séminaire Espaces Critiques 2017-2018 – Séance 3

Séminaire Espaces Critiques 2017-2018 Séance 3

Bien commun et utilité collective : innovation ?
Quand l’intervention de la société civile nourrit les enjeux de gouvernance du foncier agricole, à l’échelle globale et locale
Le cas du mouvement Terre de Lien (TDL)

Pascal Lombard (Doctorant à l’Université de Toulouse)

Ce vendredi 2 mars 2018 de 10h à 12h se tiendra une nouvelle séance du séminaire « Espaces Critiques » organisé par le RGL, dans le cadre de l’atelier 7 de l’UMR EVS (Environnement Ville Société).

Cette séance est orientée autour de l’intervention de Pascal Lombard (Doctorant à l’Université de Toulouse) et s’intitule : « Bien commun et utilité collective : innovation ? Quand l’intervention de la société civile nourrit les enjeux de gouvernance du foncier agricole, à l’échelle globale et locale »

Résumé : S’il nous semble que le concept d’innovation n’est pas adapté pour comprendre TDL, l’action de gestion patrimoniale collective du foncier agricole du réseau apparaît néanmoins spécifique sur six points. Dans le champ institutionnel du droit de propriété i) TDL déconstruit le rapport dualiste propriétaire-fermier.e.s en y intégrant des acteurs tiers (citoyens, bénévoles). ii) TDL recherche à contrôle le foncier agricole pour favoriser l’accès à la terre des paysan.ne.s mais également dans le but de construit ce que nous nommons une territorialité du commun, rompant avec les valeurs paysannes qui affirment que c’est aux usagers de la terre que revient le droit de gestion. iii) Dans le champ du mouvement social international pour les droits des paysan.ne.s, TDL concrétise une rupture du fait de l’absence institutionnelle des fermier.e.s dans la gouvernance du réseau. Enfin dans le champ de l’aménagement du territoire, iv) l’action collective du réseau dédiée à une « gestion patrimoniale éthique » du foncier s’appuie sur la médiation ; v) sur l’apport de connaissances et de formations ; vi)sur l’offre de nouvelles opportunités de financement et d’accompagnement de projets fonciers. Ainsi, en matière de gestion du foncier agricole, la société civile est-elle légitime pour sortir du sillon tracé par des logiques institutionnelles anciennes (corporatives et étatiques) ? Pouvons-nous parler d' »innovation sociale » pour décrire le réseau TDL ?

Mots clefs : légitimité, engagement citoyen, propriété, biens communs.


Une réflexion au sujet de « Séminaire Espaces Critiques 2017-2018 – Séance 3 »

  1. Bonjour, est-il possible de lire l’intégralité de ce séminaire consacré au « bien commun » ?
    merci d’avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *