Archives quotidiennes :

Mémoire de Master 2 d’Anthropologie Sociale

De la curiosité scientifique
à la souveraineté écologiste

Isabelle Edwards-Chenet

Résumé

PhotoM2IsabelleECSuite à la ratification de traités et conventions internationales et européennes par le Royaume-Uni, stipulant l’impératif de préserver et protéger les ressources et milieux naturels de son territoire, l’application d’une législation et d’une administration conservationniste à l’île de Rathlin se fit de manière évidente. En effet, la somme des discours scientifiques faisant état de la richesse écosystémique de l’île constitue un socle épistémologique permettant de légitimer et de cautionner l’intervention d’organisations gouvernementales et non-gouvernementales soucieuses de la conservation de l’environnement. Ainsi, l’île de Rathlin est un territoire privilégié pour les activités de la Northern Ireland Environmental Agency1 (NIEA), mais également pour l’ONG Royal Society for the Protection of Birds2 (RSPB), depuis les années 1990. L’usage d’une argumentation scientifique par ces organismes permet d’évaluer les relations complexes qui s’instituent entre science, idéologie et pouvoir, et dans le cas précis entre naturalistes et écologie politique.
Continuer la lecture de Mémoire de Master 2 d’Anthropologie Sociale