Journées d’études Lyon 2015 : « Les Outils des Géographes »

AfficheJERGL3

Présentation de la journée :

Avec le développement des nouvelles technologies (généralisation d’Internet, smartphones, tablettes, GPS intelligents, etc.), l’instrumentation géographique (ensemble des instruments de mesure, d’analyse, d’observation) a beaucoup évolué. Elle offre aujourd’hui la possibilité d’usages ouverts, collaboratifs, partagés, … On observe en effet le développement continu de bases de données en libre accès — open source —, d’approches collaboratives dans la cartographie et leur appropriation par des collectifs militants — autour de l’open access ou de la culture libre.
L’émergence de ces outils pose des questionnements forts pour les géographes quant aux
nouvelles données produites, autant en termes de propriété (à qui appartiennent-elles ?) que d’utilisation (qui peut légitimement les utiliser ?), mais aussi d’objectifs poursuivis (à quoi/à qui peuvent-elles servir ?). La cartographie participative, développée sur Internet de manière fulgurante en est un exemple. Les positionnements idéologiques sous-jacents à ces pratiques ainsi que les grilles de lecture qui leurs sont apposées méritent d’être analysées avec soin afin de rendre compte de leurs enjeux.
Le pan critique et/ou radical de la géographie effectue aujourd’hui un retour remarqué dans la discipline et voit parfois ses concepts réappropriés par les mouvements sociaux. Certains de ces concepts — ville néolibérale, gentrification, justice spatiale — manquent pourtant souvent d’une définition claire, ce qui mène parfois à des conflits terminologiques voire à des contradictions. Si les grilles d’analyse des géographes se renouvellent, leurs présupposés implicites restent parfois obscurs.
Souhaitant articuler les outils réflexifs, techniques et pratiques, les journées d’études sur les « Outils des Géographes » entendent interroger les enjeux liés à l’évolution de l’instrumentation géographique et, par la même occasion, questionner son ouverture à la société civile.

Ces journées se veulent ouvertes et plurielles, l’esprit étant de construire une discussion
thématique autour d’approches et points de vues différents, dans le but de susciter un débat constructif entre les intervenant-e-s. Elles se dérouleront au sein de la Maison de la Jeunesse et de la Culture Jean-Macé à Lyon (France). Elles seront réparties en quatre temps d’échanges, sur quatre demi-journées du mardi 28 au mercredi 29 avril, de 9h à 18h.

Voir l’appel à communication complet.

Programme :

Programme détaillé JECliquer sur l’image pour l’agrandir

Documents supplémentaires :

Communication de Patrick MINDER : Le «concept» de frontière : objet ou outil géographique ? Décortiquer l’objet «frontière».

Autres comptes-rendus des interventions à venir… 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *